Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mediatop1 Chroniques de Noël Ngabissio

Mediatop1 Chroniques de Noël Ngabissio

Noël NGABISSIO, journaliste indépendant, analyse et commente l'actualité politique et économique française, africaine et internationale

Partager cet article

Repost 0

Laurent Wauquiez... sur les traces de François Copé, pour assurer le job d'une critique belliqueuse, revancharde contre François Hollande, histoire de déblayer le chemin pour l'éternel retour de Sarkozy

Chroniques de Noël N. Ngabissio (Mediatop1) — Politique
Laurent Wauquiez... sur les traces de François Copé, pour assurer le job d'une critique belliqueuse, revancharde contre François Hollande, histoire de déblayer le chemin pour l'éternel retour de Sarkozy

Pour l'emporter contre sa rivale bien-aimée Nathalie Kosciusko-Morizet, dans la lutte des places au sein de l'organigramme et des arcanes de la " nouvelle " UMP - ripolinée par l'éternel homme Providentiel Nicolas Sarkozy à nouveau de retour pour la 1 000e fois - Laurent Wauquiez entend être le nouveau porte-flingue de la Sarkozie nationale.

Il a commencé le job en fonçant tête baissée comme un taureau, la furie pleine les narines et le couteau entre les dents, contre le Président de la République François Hollande, pour le bashing habituel, le 24 décembre 2014, veille de Noël.

Grâce à Wauqiez, on est maintenant bien certain que le Buisson caché (depuis l'Affaire des Enregistrements frénétiques), hérité du Front National des Le Pen, est bien enraciné - même s'il est bien dissimulé - dans les méandres de la doctrine erratique et de l'action de Sarkozy et de "son " UMP nouvelle formule.

On voit que cette nouvelle UMP de Sarkozy et son secrétaire général Wauquiez n'est pas tout à fait celle d'un Alain Juppé ou d'un François Fillon. Elle court à nouveau et de plus en plus derrière Marine Le Pen. Wauquiez s'est donc démasqué : il n'est pas très différent d'un Florian Philippot, d'un Louis Aliot, d'un Alain Jamet, d'un Steeve Briois, spécimens de jeunes cadres frontistes dont les idées et le langage ne sont pas bien éloignés des néo-fachos.

En bon carriériste derrière Sarkozy et avec une totale insincérité, Wauquiez s'est livré à une critique acerbe, franchement inconvenante, spécieuse et malhonnête (intellectuellement) contre le Président de la République François Hollande concernant la nouvelle hausse du chômage constatée sur le mois de novembre 2014, soit 08%.
Il n'y avait pas de mots assez durs, assez méprisants, assez catastrophistes dans la bouche de ce cher " frontiste de l'Ump " pour qualifier " l'incompétence avérée " de la Gauche aux affaires - une gauche qui a osé usurper le Pouvoir divin de Sarkozy en 2012 et qu'il faut à tout prix déloger quitte à diffamer - et de François Hollande : dans la bouche de notre Wauqiez/Buisson national, c'était carrément, " l'apocalypse " que nous sert François Hollande chaque jour avec le chômage qui est aujourd'hui une vraie "débandade ", une " catastrophe nationale", un " waterloo " due à " l'incurie" (congénitale) et les " mensonges de Hollande ". Des mots d'une dureté et d'une haine telles qu'on peut se demander comment un homme politique qui se respecte peut tenir des propos aussi irresponsables et qui constituent bel et bien une véritable incitation à la haine (contre d'autres Français - non issus de l'immigration comme Sarkozy, n'est-ce pas ? - contre le Président de la République et les membres du gouvernement de la France), simplement parce qu'ils sont de Gauche ...!
Un tel sectarisme est tout simplement abject, misérable et méprisable.
Et je ne vois plus du tout pour quelle raison on peut encore avoir quelque respect que ce soit vis à vis d'un sectaire comme ce type de Laurent Wauquiez, fut-il député ...

Ne reculant devant rien pour apparaître à l'Ump comme le plus grand " critiqueur " de
François Hollande et de son gouvernement, notre petit Don Quichotte de l'Ump-Wauquiez va carrément jusqu'à comparer la France à la Chine : " le chômage augmente en France et pas en Chine ! "... Surprise et stupeur et du journaliste qui l'interviewe ce mercredi 24 décembre 2014 sur la chaîne française BFM-TV (le journaliste sait que le Smic est de 55 euros/mensuels en Chine contre 1400 euros bruts en France, mais Wauquiez compare quand même, avec une mauvaise foi effrontée, les deux pays : on se demande s'il est vraiment informé des conditions de vie et des prestations sociales dont bénéficient les Français par rapport aux Chinois des campagnes déshéritées... où sévit un chômage carabiné). Le journaliste le relance alors : " Entre 2008 et 2012, alors que Nicolas Sarkozy était aux affaires, le chômage a tout autant, sinon plus, augmenté. Nous connaissons un chômage structurel, larvé, en France. Pourquoi vous ne retenez pas ces augmentations de chômage de l'époque Sarkozy ? Quelle différence ? ". Réponse embarrassée de Wauquiez : " ... sous Sarkozy, il y avait la crise, et ... " patati et patata...

Comme si Sarkozy avait quitté l'Elysée en avril 2012 emportant avec lui la crise en bandoullière.

De la mauvaise foi décomplexée, carabinée. A la mode de Jean-François Copé, l'éphémère Président-fraudeur de l'Ump-Bygmalion entre 2013-2014.

Copé exigeait quotidiennement la démission des ministres du gouvernement de Gauche pour incompétence ou mensonges. Comme si lui-même était une " lumière " en matière de compétence... ou avait besoin de formation complémentaire en matière de mensonges. Ex : les sornettes qu'il raconte sur les détournements de chez Bygmalion et le paiement des pénalités électorales de Sarkozy qui lui valent aujourd'hui une mise en examen.

Qui ne se souvient des oukases et autres fatwas intégristes de Jean-François Copé, styigmatisant Christiane Taubira " qui doit démissionner, Hollande qui doit démissionner évidemment, et tel ministre doit partir, etc, etc, etc ". Chaque jour, c'était cela le discours de Copé.

Mais comme il y a ici bas une JUSTICE (immanente) avec grand J : c'est l'éminent Copé qui a dû dégager fissa avec ses magouilles de Bygmalion, débarrasser le plancher (qu'il a pollué), comme on dirait poliment et très fraternellement à l'Ump-nouvelle version, c'est-à-dire celle qui se construit sans l'inénarrable harpie Nadine Morano et les deux fameux Pieds nickelés Hortefeux et Guéant.

Laurent Wauquiez s'engage crânement sur les traces de ce cher Copé (pour gagner avec certitude la compétition des postes face à Nathalie Kosciusko-Morizet, la rivale qui monte), sur le sentier facile, futile et vide de la critique brouillonne, belliqueuse, imbécile, partisane, revancharde, purement politicienne, sectaire, au moment où les Français ont plutôt besoin au sommet d'hommes et de femmes qui mouillent le maillot, qui s'impliquent concrètement sur le terrain, qui s'accrochent, capables de faire des choix difficiles et mener des actions concrètes et réelles, douloureuses mais salutaires, pour résoudre les difficultés qu'affronte notre pays sur le plan économique et social.

Pour lutter durablement contre le chômage aujourd'hui structurel en France, la Droite ne propose aux Français, depuis 2002 (sous Chirac puis sous Sarkozy) que le détricotage des 35 heures (qu'elle a été bien incapable de mener jusqu'en avril 2012) et la multiplication des heures supplémentaires décrétée par Sarkozy ! C'est bien maigre comme solutions anti-chômage. Et la courbe du chômage ne s'est pas retournée durant les 5 ans du mandat Sarkozy.

Encore la vacuité de cette Ump dont la seule doctrine et les seules convictions tournent autour d'une personne messianique, Sarkozy Nicolas, et dont les grandes idées consistent à barrer, à coller à l'Extrême Droite néo-facho pour ramasser quelques voix perdues. En bon élève de Jean-Marie Le Pen et autres Buisson (cachés) qu'il est Laurent Wauquiez veut courir après le Front National pour glaner des miettes de voix.

On sait ce que cette course imbécile derrière le Front National a rapporté comme voix à Sarkozy Nicolas aux présidentielles d'avril 2012... où il s'est étalé face à François Hollande.
Et on sait où se trouve aujourd'hui placardé Jean-François Copé, l'aboyeur (patenté) de service de l'UMP-Bygmalion, celle d'avant le retour de l'éternel messie de Droite. Wauquiez reprend le job ? Souhaitons-lui " Bonne chance ".

Cette analyse vous a intéressé et interpellé : contactez-nous rapidement et faites-nous part de vos commentaires. Votre avis nous est très utile.

Important : pour vous, un livre-satyre décapant sur l'EX... à l'occasion de son retour.

Commandez dès aujourd'hui cet ouvrage choc :

" Sarkozeries au coin du feu ".

Vendu à : 15 euros.

1 - Commandez immédiatement le vôtre, vous bénéficiez d'une remise de 20%. Soit, en prix promotionnel : 12 euros seulement.

Allez sur "Contact" ci-dessous, tout en bas de cette page, et cliquez, pour nous joindre.

2 - Ou écrivez (en joignant votre chèque ou mandat) à :

Afrique Horizon 21

76-78, bd Paul Vaillant-Couturier

95190 Goussainville

(Région parisienne) France

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Robert lisa 09/01/2015 09:59

Très contente de t'avoir lu papy :)

Robert lisa 09/01/2015 09:55

Ce bashing constant à l'égard de notre cher président élu au suffrage universel par les françaijs eux mêmes s'etend peu à peu à ceux qui se revendiquaient de gauche et qui ont aujourd'hui et c'est a déploré tendance à se radicaliser ou à s' apolitiser. Je pense que c'est le résultat d'un profond ras le bol de la part des français qui perdent foi non seulement en notre gouvernement mais aussi en notre système politique. L'opposition, FN et UMP profitent de ce sentiment de désillusion nationale avec Sarko qui apparaît pour des raisons obscures comme le messi en effet c'était bien dit et qui en plus convoitent sans honte les voix du FN. C'est presque de l'abus de confiance ( sa spécialité) envers les français qui ne savent plus à quel saint se vouer. L'attentat de Charlie malgré l'unité qu'il a relevé continue de radicaliser, "c'est la faute à Hollande" dit-on. 2017 va sûrement représenter un tournant important pour l'avenir politique et sociale de notre pays, et plus que tout je redoute ces élections.

Chroniques de Noël N. Ngabissio (Mediatop1) 15/03/2017 14:56

Ton analyse est pertinente. Merci de t'intéresser à la politique. C'est l'avenir de votre génération qui est en jeu face à ces vieux politiciens retors et malhônnetes dont le principal objectif est de s'éterniser au pouvoir. NNN