Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Mediatop1 Chroniques de Noël Ngabissio

Mediatop1 Chroniques de Noël Ngabissio

Noël NGABISSIO, journaliste indépendant, analyse et commente l'actualité politique et économique française, africaine et internationale

Partager cet article

Repost 0

Jean-François Copé est-il un escroc ?

Chroniques de Noël N. Ngabissio (Mediatop1) —

Comment Copé et Copains ont détourné l'argent public à l'UMP : décidément la Droite immorale n'a pas disparu.

Cela fait bientôt deux ans que j'écris ici que Jean-François COPE est un homme politique plus que douteux et probablement un escroc sans scrupules...

Nommé Secrétaire général de l'Ump par Nicolas Sarkozy du temps de sa splendeur, il était en fait l'homme-lige du " décomplexé " qui avait réussi grâce à une campagne électorale tumultueuse et grandiloquente, financée de façon jugée aujourd'hui encore fortement douteuse (d'aucuns ont parlé d'un financement probable par le Guide libyen Moamar Kadhaffi qui fut tué pour qu'il ne parle plus jamais, d'autres de l'argent de la vieille Mme Bettencourt affaiblie et abusée...) à parvenir au sommet du pouvoir en France.

Nicolas Sarkozy pensait ainsi continuer à régner sur le parti fondé par Alain Juppé et Jacques Chirac et s'en servir le moment venu pour un " retour " en scène politique après que les Français l'aient évincé du Palais de l'Elysée au profit de François Hollande en avril 2012.

Jean-françois Copé a d'ailleurs assez bien servi son maître Sarkozy après 2012.

Voici un homme qui va profiter de l'honnêteté apparente - d'autres diront la " naïveté " - de François Fillon, ancien Premier Ministre de Sarkozy, pour lui ravir d'une manière complètement frauduleuse, éhontée et arrogante l'élection à la tête du parti.

Copé devient ainsi sous la barbe de François Fillon le successeur de Sarkozy comme "Président " de l'Ump et il va tout faire pour s'y accrocher malgré l'opprobe publique. L'homme est dépourvu de tout complexe et croit que la réussite vient aux plus malins, aux sans-morale. Comme lui.

Mais à partir de là, la plupart des dirigeants et membres de l'Ump et bien de Français comprennent qui est vraiment Copé un ambitieux, un homme politique faux, maladroit, sans foi ni loi. Ainsi vomi par son parti Jean-François Copé voudra se refaire une santé en s'évertuant à apparaître comme un opposant sans concession, un farouche opposant systématique diront certains, au nouveau Président de la République François Hollande qu'il vilipende à longueur de journées. Le petit monde politique de Droite y compris son Maître Nicolas Sarkozy voient en lui, de plus en plus, un sac à problèmes et un malhonnête. Le but de Copé étant de jeter de la fumée sur ses turpitudes de plus en plus évidentes. Autour de Sarkozy, on sent que la Justice pourrait se pencher sur le fonctionnement financier de ce parti.

Nicolas Sarkozy va purement et simplement songer à s'en débarrasser. Et ses hommes de main Brice Hortefeux et Claude Guéant et Henri Guaino sans oublier la harpie Nadine Morano seront rapidement à la manoeuvre pour dévisser l'indésirable Copé.

Pour le " retour " de l'Homme providentiel, Jean-François Copé apparaît de plus en plus encombrant et gênant. Même s'il passe le temps à s'époumonner pour demander toutes les demi-heures la démission de Christiane Taubira, la Guyanaise ministre de la Justice, Garde des Sceaux, coupable à ses yeux d'avoir été " informée " des écoutes téléphoniques ordonnées par la Justice française contre Nicolas Sarkozy dans le cadre des enquêtes sur un probable financement libyen de la campagne présidentielle sarkozienne de 2007, pour demander la démission de Jean-Marc Ayrault alors Premier Ministre et bien sûr celle du Président de la République française François Hollande qu'il déteste et méprise avec beaucoup d'arrogance et qu'il n'arrête pas d'insulter par médias interposés, le traitant chaque jour d'incompétent, d'inconsistant... de tous les noms d'oiseaux.

Ironie du sort, finalement, c'est François Hollande qui a eu la peau de Jean-François Copé. Sic transit... Ainsi va la gloire.

Comme on dit en Afrique, quand vous grimpez à plusieurs sur un cocotier, si tu regardes sous le pagne de celui qui te précède, saches que celui qui te suit regarde sous ton pagne...

On a regardé sous le pagne de Jean-François Copé et on a trouvé... Bygmalion (plus de 17 millions d'euros disparus dans la trappe copéenne) et 3 millions prêtésen secret par le Groupe UMP à l'Assemblée nationale, Bygmalion une énorme Pompe à Fric électorale grâce à laquelle Copé a pu à la fois dissimuler les colossales dépenses et dépassements financiers de la campagne électorale de Nicolas Sarkozy, son Pygmalion, en 2012, et constituer un trésor de guerre pour pour 2017 au cas où Sarkozy ne se présenterait pas et qu'il le ferait à la place de son mentor. On parle bien de 17 millions d'euros, rien que pour les dépenses dissimulées de la campagne Sarkozy 2012... Beaucoup plus que ce que le Conseil constitutionnel a pu détecter (400 000 euros seulement) et beaucoup plus que Sarkozy a demandé à ses admirateurs béats dans le cadre du Sarkothon (les pauvres pigeons !) de verser dans un trou sans fin comme obole pour combler les 11 millions de dettes de son parti Ump. Preuve qu'il n'y a pas de crise pour tous les Français. Jean-François Copé alors Secrétaire général de l'Ump demande en 2011 à Christian Jacob, président du groupe UMP à l'Assemblée nationale, de prêter en secret (ce qui est totalement illégal pour une association) 3 millions d'euros à l'Ump qui est au bord de la cessation de paiements. " Sinon les banques ne suivraient plus...l'Ump ".

Le même personnage Jean-François Copé devenu par fraude Président de l'Ump en 2012 prétend aujourd'jui qu'il ignorait la situation financière catastrophique du parti dont il était président et qu'il a laissé disparaître une somme faramineuse de 17 millions d'euros dans les trappes de Bygmalion, la société appartenant à ses amis et anciens collaborateurs quand il était ministre du Budget, Bastien Millot et Guy Alves.

Allez, on ne va pas bouder son plaisir.

L'expulsion de Copé de sa fausse présidence de l'Ump, ça se fête.

Champagne pour Mme Christiane Taubira ! (c'est moi qui régale) : son ennemi-Chéri-coco-Copé Jean-François [qui ne passait pas un seul jour sans hurler qu'elle soit virée du gouvernement français] est viré comme un malpropre de sa fausse présidence de l'Ump. En attendant que la Justice (dont Mme Taubira est ministre, retournement de la situation) fasse son travail et passe au peigne fin les comptes de Copé et ses copains à l'Ump comme le demandent ses amis Juppé, Fillon, et les autres...

On savoure d'avance la prochaine casserole UMP et la centième " affaire Sarkozy " ! Avec la moraliste émérite Nadine Morano qui trépignait et hurlait tant et tant à propos du "scandale" de l'affaire Cahuzac (600 000 euros en compte caché dans un paradis fiscal) et qui est subitement devenue muette sur les 17 millions volés à l'UMP !

Levons nos verres à la santé de l'Ump, la Droite la plus ... etc... du monde. Et la plus corrompue.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article